France-Algérie: Appel à augmenter le nombre de vols

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Un député de l’émigration a appelé, ce jeudi 16 décembre, à augmenter le nombre de vols entre la France et l’Algérie.

Actuellement, une quarantaine de vols sont opérés, chaque semaine, par Air Algérie et les autres compagnies aériennes françaises.

Ces vols sont opérés au départ des aéroports de Paris, Marseille, Lille, Lyon et Montpellier vers les aéroports d’Alger, Oran et Constantine.

Le nombre de vols opérés actuellement entre la France et l’Algérie est jugé insuffisant par les algériens établis en France qui ont demandé à revoir à la hausse le nombre de ces vols.

Dans une lettre adressée, ce jeudi, au ministre des transports, le député de l’émigration Tawfik Khedim a appelé à augmenter le nombre de vols au départ d’autres villes françaises vers l’Algérie.

Le parlementaire a rappelé que les algériens vivant dans les autres villes françaises “continuent de souffrir du manque de vols qui sont opérés principalement depuis Paris.”

” (…) Des milliers d’algériens vivent dans les autres villes françaises qui disposent d’aéroports comme Lyon, Nice, Bordeaux, Montpellier, Toulouse et Marseille. Les algériens attendent la reprise de ces vols et le renforcement des dessertes maritimes actuelles au départ de la France vers Oran et Annaba.” écrit le député dans sa lettre adressée au ministre des transports.

Le parlementaire est, par ailleurs, revenu sur la question des prix des billets d’avion entre la France et l’Algérie. Il a appelé à revoir les prix des billets d’avion “qui sont excessifs” en attendant les résultats de l’enquête déclenchée par le premier ministère.

Pour rappel, le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane a annoncé, début novembre, l’ouverture d’une enquête sur la cherté des billets d’avion notamment pour les vols entre la France et l’Algérie.

Tout en reconnaissant que les prix des billets étaient “excessivement chers” et inaccessibles aux membres de la communauté algérienne établie à l’étranger, le premier ministre a annoncé qu’une commission a été mise sur pied pour examiner la structure des prix des billets notamment de la ligne Paris-Alger.

Aïmene Benabderrahmane s’est engagé à “prendre les mesures nécessaires concernant les prix de billets, notamment ceux de la destination Alger-Paris”.

Tagged