Compagnies privées: Le ministre des transports fait le point

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Le ministre des transports Abdellah Moundji a fait le point concernant le dossier des compagnies aériennes et maritimes privées en Algérie.

C’est en novembre 2020 que le Président de la République Abdelmadjid Tebboune a évoqué, pour la première fois, le dossier de création de compagnies aériennes et maritimes privées.

Lors d’une réunion du Conseil des ministre, tenu au début de cette année, le Chef de l’Etat a « insisté sur l’accélération de l’ouverture de l’investissement dans les secteurs des transports maritime et aérien. »

Depuis, le ministère des transports a annoncé avoir délivré des « accords de principe » à certains investisseurs privés pour la création de compagnies aériennes et maritimes.

Le ministre des Transports s’est exprimé, jeudi, sur ce dossier lors d’une séance plénière au Conseil de la nation consacrées aux questions orales.

Le ministre a indiqué que son département a donné, jusqu’à présent, son accord de principe à 16 demandes de création de compagnies privées aériennes dont 9 portant sur la création de compagnies de transport aérien public de voyageurs et de marchandises.

Le ministère a expliqué que son département a délivré ses accords de principes en attendant que les investisseurs parachèvent leurs dossiers.

La compagnie privée Fly Westaf Algérie a annoncé, janvier, « son incorporation au registre du commerce » faisant d’elle « la première compagnie aérienne de transport de passagers et de marchandises à bas-coûts en Algérie. »

Vous aimerez aussi: Compagnies aériennes et maritimes: 28 demandes déposées

Concernant le transport maritime, le ministre a fait savoir que son département délivré les droits de concession à 4 investisseurs privées pour la création de compagnies dans le secteur du transport maritime de voyageurs et 7 dans le domaine du transport maritime de marchandises.

Le ministère des transports, indique le ministre, a envoyé des convocation aux investisseurs dont les demandes ont été retenues.

Le département de Abdellah Moundji a également délivré 38 autorisations à des investisseurs privées pour des activités de transport maritime urbain, de pêche, de tourisme, de balade en mer, de bateau-restaurant et de plaisance à bord de bateaux à moteur, rapporte l’agence APS.