Officiel: La date de la réouverture partielle des frontières fixée

C’est officiel. La date de la reprise des vols vers l’Algérie a été fixée, ce dimanche , au cours d’une réunion du Conseil des ministres, présidée par le Président Abdelmadjid Tebboune.

Le Conseil des ministre a donné son accord pour la reprise partielle des vols au départ et à destination de l’Algérie à compte rdu 1er juin,” a annoncé la Présidence de la République dans un communiqué à l’issue de la réunion du Conseil des ministres.

“Le Conseil des Ministres a approuvé les propositions d’ouverture partielle, avec une moyenne de cinq vols par jour à destination et en provenance des aéroports d’Alger, Constantine et Oran, à compter du 1er juin dans le respect des mesures sanitaires stricte.” précise le communiqué.

Les frontières aériennes, terrestres et maritimes de l’Algérie sont fermées depuis le 17 mars 2020 dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation de la pandémie de Covid19.

Jeudi, le ministre de la santé a annoncé que le comité scientifique du suivi de l’épidémie de Coronavirus en Algérie a donné son feu vert pour la reprise des vols vers l’Algérie “dans le cadre de mesures très strictes.”

Le ministre a indiqué que les passagers des vols vers l’Algérie seront tenus de présenter, à leur arrivée, un test PCR de moins de 36 heures. Le ministre a expliqué que les passagers qui seront testés négatifs seront autorisés à entrer sur le territoire national et “seront informés des recommandations et consignes à suivre”. Les passagers testés positifs devront, quant à eux, se soumettre à un confinement de 10 jours à leur charge.

Vous aimerez aussi: Aéroport de Nice: Des vols vers l’Algérie programmés cet été

Ces dernières semaines, les associations et collectifs d’algériens établis à l’étranger ont multiplié les appels aux autorités pour la reprise des vols vers l’Algérie afin de leur permettre de rentrer au pays après plus d’une année de fermeture des frontières aériennes, terrestres et maritimes.

Plusieurs associations ont appelé, hier dans un communiqué conjoint, à “clarifier et détailler les conditions d’entrée et de sortie pour éviter toute confusion et faciliter le trafic au sein des aéroports, ports et au niveau des postes frontaliers.”

Ces organisations de la diaspora algérienne affirment être disponibles “à venir en aide à travers des campagnes de sensibilisation afin de faciliter le processus d’ouverture des frontières.”