Algérie: Les frontières restent fermées

La décision a été prise, hier, par le Président Tebboune: Les frontières aériennes, maritimes et terrestres de l’Algérie restent fermées.

Les frontières algériennes sont fermées depuis plus de 13 mois dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation de la pandémie de Covid19.

Malgré les appels à la réouverture des frontières pour permettre aux algériens bloqués à l’étranger de rentrer au pays, le Chef de l’État a décidé de maintenir la fermeture des frontières notamment en raison de la situation épidémiologique en Europe et surtout en France où réside la plus grande communauté algérienne à l’étranger.

Vous aimerez aussi: Réouverture des frontières: Le Président Tebboune interpellé

Le Président de la République Abdelmadjid Tebboune qui a présidé, hier, une réunion consacrée à l’évaluation de la situation pandémique en Algérie, a ordonné le maintien de la “fermeture totale” des frontières algériennes, précise un communiqué de la Présidence de la République.

Le Chef de l’État a également appelé à “hisser” le niveau de vigilance au quotidien et ordonné d’accélérer la cadence de vaccination au niveau national.

Plusieurs spécialistes avaient appelé au maintien des frontières fermées pour éviter à l’Algérie une troisième vague de l’épidémie.

Dans une récente interview accordée à Radio Sétif, le Pr Riyad Mehyaoui, membre du comité scientifique de suivi du Coronavirus en Algérie, a affirmé qu’il “n’est pas raisonnable” de parler, actuellement, de la réouverture des frontières et de la reprise des vols internationaux “alors que le monde entier fait face à une troisième vague de la pandémie de Covid19.”

Les algériens devront encore patienter avant de pouvoir voyager à nouveau. Certains sont bloqués à l’étranger et attendent avec impatience de pouvoir rentrer au pays et d’autres attendent la reprise des vols pour pouvoir voyager à l’étranger.

La compagnie aérienne nationale Air Algérie, qui a suspendu ses vols de rapatriement depuis le 1er mars, a annoncé récemment avoir mis un “programme adapté (…) en prévision d’une reprise progressive” des vols.

Air Algérie a affirmé que la reprise de ses vols dépend de la décision des autorités algériennes pour la réouverture des frontières mais aussi des décisions des pays de destination concernant les modalités d’entrée sur leurs territoires.