La fermeture des frontières a permis d’éviter la 3e vague

La fermeture des frontières de l’Algérie a “permis d’éviter la troisième vague”, estime le Kamel Djenouhat, président de la Société algérienne d’immunologie (SAI).

“J’estime qu’outre la généralisation du dispositif de confinement et les mesures barrières, la fermeture des frontières a permis aussi d’éviter la troisième vague déclenchée par les différents variants qui sont en train de battre tous les records de contagion et de décès chaque jour” a indiqué le président de la SAI, cité par le journal Liberté.

Ce spécialiste recommande le maintien des frontières aériennes, terrestres et maritimes fermées “jusqu’à la fin de l’épidémie des mutants du coronavirus.”

Vous aimerez aussi: La réouverture des frontières “risque de nous porter préjudice”

Cette recommandation est partagée par le Dr Bekkat Berkani, membre du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus COVID-19 en Algérie.

Il estime que “la situation risque de nous porter préjudice si jamais nous décidons de manière irréfléchie de rouvrir nos lignes aériennes.”

Pour le Professeur Riyad Mehyaoui, également membre du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus COVID-19 en Algérie, la question de la réouverture des frontières “n’est pas d’actualité.”