Réouverture des frontières: La décision est du ressort exclusif du Président

Le décision de réouverture des frontières de l’Algérie est du “ressort exclusif du président de la République”

C’est ce qu’a affirmé, hier, le ministre des Travaux publics et ministre des Transports par intérim, Farouk Chiali.

Le ministre a été interrogé par les membres de la commission des transports et des télécommunications de l’APN sur la réouverture des frontières et la reprise des liaisons aériennes et maritimes internationales.

Ces dossiers “sont du ressort exclusif du président de la République”, a souligné le ministre, cité par l’APS.

Vous aimerez aussi: Réouverture des frontières: “Il faut être prudent”

Les frontières aériennes, maritimes et terrestres de l’Algérie sont fermées depuis plus de 10 mois dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation de la pandémie de Covid-19.

La compagnie aérienne nationale Air Algérie opère seulement des vols de rapatriement et des vols domestiques depuis le 6 décembre.

Les ressortissants algériens établis à l’étranger continuent à se mobiliser pour la réouverture des frontières. Plusieurs rassemblements ont été organisés ces dernières semaines dans plus villes françaises.

Vous aimerez aussi: Paris: Des algériens appellent à la réouverture des frontières

Lors de son dernier passage sur les ondes de la chaine II de la radio nationale, le Dr Djamel Fourar, porte-parole du Comité scientifique, a expliqué que si l’Algérie décide de rouvrir ses frontières, il y a un risque de propagation du nouveau variant du coronavirus.

“Il faut être prudent. En fonction de l’évolution de la situation épidémiologique si les frontières seront rouvertes ou pas.” a-t-il déclaré.