Réouverture des frontières: « Il faut être prudent »

Le porte-parole du Comité scientifique s’est exprimé, ce dimanche, sur la question de la réouverture des frontières de l’Algérie. Il estime qu’il faut être « prudent. »

« Il faut être prudent. En fonction de l’évolution de la situation épidémiologique si les frontières seront rouvertes ou pas. » a affirmé, ce matin sur les ondes de la chaine II de la radio nationale, le Dr Djamel Fourar, porte-parole du Comité scientifique chargé du suivi et de l’évolution de l’épidémie Covid-19 en Algérie.

Le même responsable explique que si l’Algérie décide de rouvrir ses frontières, il y a un risque de propagation du nouveau variant du coronavirus qui circule dans plusieurs pays notamment en Angleterre, en France, en Afrique du Sud, au Brésil.

vous aimerez aussi: Réouverture des frontières: Les précisions d’un député

L’Algérie entame, ce dimanche, le 10e mois de fermeture de ses frontières aériennes, terrestres et maritimes.

Des députés et des ressortissants algériens établis à l’étranger ne cessent d’appeler à la réouverture des frontières pour pouvoir rentrer en Algérie.

Le député Noreddine Belmeddah a appelé, début janvier, à la réouverture des frontière seulement « pour permettre aux Algériens de rentrer et sortir de leur pays quand ils veulent. »

« C’est ce que nous avons demandé au Président de la République.” a t-il indiqué dans une publication sur sa page Facebook.