Paris: Des algériens appellent à la réouverture des frontières

Des ressortissants algériens ont organisé, hier à Paris, un rassemblement pour réclamer la réouverture des frontières, fermées depuis 10 mois, selon la chaine BRTV.

“On veut rentrer chez nous, cela fait une année qu’on y a pas mis les pieds. On veut que les frontières soient rouvertes pour nous permettre de rentrer au pays… Tous les pays ont rouvert leurs frontières, permettent à leur citoyens de rentrer chez eux, nous c’est fermé, pourquoi? On souffre ici, on a perdu des proches et on n’a pas assisté à leur enterrement, c’est trop ! ” dénonce une femme, au micro de BRTV.

J’ai perdu ma mère et je n’ai pas pu assister à son enterrement…”

“J’ai perdu ma mère et je n’ai pas pu assister à son enterrement. On demande aux algériens qui sont en Algérie de soutenir ceux qui sont à l’étranger pour ouvrir les frontières… Pourquoi tous nos voisins ont ouvert leurs frontières et pas nous?” se demande un jeune.

Un autre participant à ce rassemblement, organisé à la place de la République, a lancé un appel “au pouvoir algérien pour la question de l’ouverture des frontières”

“…On peut pas continuer comme ça dans le flou…”

“Nous, on peut pas continuer comme ça dans le flou, je ne vois pas pourquoi l’Algérie ferme ses frontières, nos parents sont la-bas, ils sont âgés, on ne peut pas les voir, on ne sait jamais ce que la vie nous réserve, on peut perdre un parent à n’importe quel moment…” a t-il déclaré, au micro de BRTV.

Une autre participante à ce rassemblement dit ne pas comprendre “pourquoi jusqu’à présent, le gouvernement n’a pas ouvert les frontières.”

“Il y a bien sûr le test PCR qu’on doit tous effectuer et respecter les règles. Normalement, on devrait pouvoir retourner dans notre pays. Je ne comprends pas pourquoi les frontières du pays restent fermées alors que nous, nous avons besoin d’aller se ressourcer.” a t-elle déclaré.

“Il faut être prudent.”

Le Dr Djamel Fourar, porte-parole du Comité scientifique chargé du suivi et de l’évolution de l’épidémie Covid-19 en Algérie a écarté, pour le moment, une réouverture des frontières.

“Il faut être prudent. En fonction de l’évolution de la situation épidémiologique si les frontières seront rouvertes ou pas.” a t-il déclaré, hier, sur les ondes de la chaine II de la radio nationale.