Algérie: Une pétition pour la réouverture des frontières

Une pétition a été lancée, il y a quelques jours, pour demander la réouverture des frontières de l’Algérie.

Cette pétition, adressée au Président de la République Abdelmadjid Tebboune, a été mise en ligne par Mohamed Omar DEHBI sur la plateforme Change.org.

“Nous sommes des millions d’Algériens a travers le monde qui ont le mal du pays, qui voulons voir nos familles, nos parents, nos enfants nos frères et sœurs, nos amis et reprendre le travail pour certains d’entre nous.” lit-on dans le texte de cette pétition intitulée “Ouvrez les frontières Mr Tebboune”

L’initiateur de la pétition s’interroge pourquoi “le monde entier rouvre ses frontières avec des mesures préventives certes mais pas l’Algérie.”?

Il affirme que les algériens sont prêts à se soumettre “à tous les tests sanitaires et aux précautions d’usage.”

Vous aimerez aussi: Algérie: Un député continue de plaider pour la réouverture des frontières

“…Combien de jours, de semaines de mois ou d’années devrons nous garder nos frontières fermées?” se demande l’initiateur de la pétition en s’adressant au Chef de l’État.

Ces derniers jours, les appels pour la réouverture des frontières de l’Algérie, fermées depuis la mi-mars, se sont multipliés.

Fin août, le député Noureddine Belmeddah, représentant de la communauté nationale à l’étranger, a adressé une lettre au Président de la République pour lui demander de rouvrir les frontières.

Noureddine Belmeddah a appelé à une réouverture des frontières en prenant des mesures sanitaires strictes.

Vous aimerez aussi: Algérie/Réouverture des frontières: “La conjoncture n’est pas favorable”

“Nous allons respecter toutes les conditions qui seront posées par le Comité scientifique.” a affirmé le député.

Un membre du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus, le Dr Mohamed Bekkat Berkani, a estimé, dans une récente déclaration au journal électronique l-info.com, que “la conjoncture n’est pas favorable pour la réouverture des frontières.”