Algérie: Un député continue de plaider pour la réouverture des frontières

Le député Noureddine Belmeddah continue de plaider pour la réouverture des frontières de l’Algérie, fermées depuis la mi-mars dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation de la pandémie du Covid19.

Après la lettre adressée au Président de la République Abddlmadjid Tebboune pour lui demander de rouvrir les frontières, le député continue de se mobiliser.

“…A present, je suis entrain de mobiliser, je suis en contact avec quelques responsables et acteurs qui, après les avoir convaincus, sont actuellement en train de coordonner et de coopérer avec moi dans le but d’atteindre l’objectif qui est la réouverture des frontières.” a écrit, sur sa page Facebook, le député représentant de la communauté nationale à l’étranger.

Vous aimerez aussi: Algérie: “Les frontières doivent être ouvertes…”

Dans une interview accordée à Visa-Algerie, le député Noureddine Belmeddah a appelé à la réouverture des frontières en prenant des précautions sanitaires.

Le député précise qu’il ne demande pas “une réouverture totale” des frontières.

“Nous soutenons toutes les mesures strictes prises ou qui seront prises dans l’avenir par l’Etat algérien dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Nous allons respecter toutes les conditions qui seront posées par le Comité scientifique.” A t-il affirmé.

Le Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus estime, quant à lui, que la “conjoncture n’est pas favorable” pour la réouverture des frontières.

Le Chef de l’État avait ordonné, fin juin, de maintenir les frontières aériennes, terrestres et maritimes fermées jusqu’à la disparition de la pandémie.

Vous aimerez aussi: Algérie/Réouverture des frontières: “La conjoncture n’est pas favorable”