L’Algérie réagit à son retrait de la liste des “pays sûrs” établie par l’UE

L’Algérie a réagi officiellement, ce dimanche 02 août, à son retrait de la liste des “pays sûrs” établie par l’Union européenne.

Le ministère des affaires étrangères a indiqué, dans un communiqué rendu public ce dimanche, avoir “pris connaissance de la récente liste actualisée des pays dont les citoyens sont autorisés à accéder au territoire de l’UE et dans laquelle ne figure pas l’Algérie.”

Le département de Sabri Boukadoum affirme avoir été surpris par cette décision qui est “sans effet pratique”, “l’Algérie ayant déjà décidé de maintenir ses frontières fermées.”

Vous aimerez aussi: France: De nouvelles mesures pour les voyageurs en provenance d’Algérie

L’Algérie a été officiellement exclue, le 30 juillet, de la liste des “pays sûrs” établie par l’Union européenne.

Les pays membres de l’UE avaient déjà retiré de cette liste la Serbie et le Montenegro.

Désormais, la liste des pays ont les ressortissants sont autorisés à se rendre dans l’espace Schengen comprend 11 pays: l’Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Corée du Sud, la Tunisie, l’Uruguay et la Chine qui y figure à titre provisoire.

Vous aimerez aussi: Europe: L’Algérie officiellement exclue de la liste des “pays sûrs”