Réouverture des frontières de l’UE: La grande confusion

C’est la grande confusion concernant la réouverture des frontières de l’Union européenne depuis le 1er juillet pour les voyageurs en dehors de l’Europe.

Les pays membres, qui se sont accordé fin juin sur une liste de 14 pays “sûrs”, ont décidé de règles très différentes l’une de l’autre avec des initiatives isolées de certains gouvernements mettant en œuvre de nouveaux contrôles.

Pour un responsable diplomatique de l’UE, cité par l’agence Reuters, le problème est délicat à gérer car la situation est sans précédent et mouvante. “C’est un apprentissage par la pratique”, a-t-il dit.

Vous aimerez aussi: Europe: Les pays qui ont fermé leurs frontières avec l’Algérie

Certains pays comme les Pays-Bas ont effectivement ouvert leurs frontières aux 14 pays “sûrs”, d’autres comme l’Italie et la Belgique ont décidé de n’accueillir aucun ressortissant de ces pays. Les Pays-Bas ont décidé, par la suite, d’exclure la Serbie et le Monténégro de cette liste des pays “sûrs”.

Vers le rétablissement des contrôles aux frontières?

Les pays membres de l’Union européenne pourraient décider de rétablir les contrôles aux frontières.

Marie de Somer, spécialiste des enjeux de migration et de mobilité au Centre de politique européenne, explique qu’après quelques semaines de la levée des restrictions sur les déplacements, ces règles différentes aux frontières d’un pays à un autre et leur contournement éventuel par des voyageurs qui peuvent atterrir dans un pays puis se rendre dans un autre pourraient entraîner le rétablissement des contrôles frontaliers.

Vous aimerez aussi: Europe: Les pays qui ont rouvert leurs frontières à l’Algérie

“La question serait alors de savoir quand (ces contrôles) seraient levés. Schengen est l’une des réalisations les plus importantes de l’UE et une des plus populaires. Cela donnerait également une mauvaise image de la capacité des pays de l’UE à travailler ensemble”, relève cette spécialiste, dans une déclaration à l’agence Reuters.