Marseille-Alger: Nouvelle Traversée d’Algérie Ferries

Temps de lecture estimé : 2 minutes

La compagnie maritime Algérie Ferries a annoncé, ce mercredi 20 juillet, une traversée supplémentaire au départ de Marseille vers Alger.

Actuellement, la compagnie assure trois traversées par semaine au départ du port de Marseille à destination du port d’Alger.

Algérie Ferries propose également des traversées à ses clients au départ de Marseille à destination des ports d’Oran, Béjaia et Skikda jusqu’à la fin du mois de septembre.

Les autorités ont autorisé la compagnie à renforcer ses traversées entre la France et l’Algérie à l’occasion de la saison estivale afin de répondre à la forte demande de la part des algériens établis en France.

Les traversées entre le port de Marseille et le port d’Alger sont opérées par Algérie Ferries à bord de son nouveau navire Badji Mokhtar 3.

Marseille- Alger: Une traversée supplémentaire le 24 juillet

Ce mercredi, la compagnie maritime algérienne a annoncé avoir programmé une traversée supplémentaire entre Marseille et Alger.

« Dans le cadre de la prise en charge des clients, détenteurs de billets ouverts et qui sont bloqués dans la ville de Marseille, L’E.N.T.M.V. informe son aimable clientèle qu’un voyage supplémentaire pour le trajet Marseille-Alger est programmé le 24 juillet 2022 à 12:00.  » annonce la compagnie dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

Cette traversée supplémentaire sera opérée à bord du navire Djazair 2, précise la compagnie maritime dans son communiqué.

Algérie Ferries demande aux clients détenteurs de billets ouvert de se rapprocher de ses services à Marseille afin de s’inscrire sur la liste.

« Il est également possible, pour les autres citoyens concernés, et dans la limite des place disponibles, d’acheter des billets pour cette traversée. » indique la compagnie dans son communiqué.

Lundi, Algérie Ferries a annoncé, dans un communiqué publié sur sa page Facebook, qu’elle va mettre à disposition les « capacités nécessaires » au port de Marseille dans le but de répondre à la forte demande de la part des ressortissants algériens établis en France.