Air Algérie: Les priorités du nouveau PDG

Le nouveau PDG de la compagnie Air Algérie Yassine Benslimane installé, hier, va travailler sur plusieurs priorités fixées par les autorités.

Le nouveau PDG d’Air Algérie a succédé à Amine Debaghine Mesraoua qui a assuré l’intérim depuis janvier 2021. Le nouveau PDG a été installé installé dans une conjoncture difficile pour la compagnie nationale surtout après deux ans de crise sanitaire.

Renforcer la flotte d’Air Algérie

A l’issue de la cérémonie de son installation à la tête d’Air Algérie, le ministre des transports Abdellah Moundji a dévoilé les priorités du nouveau PDG d’Air Algérie.

La première priorité du nouveau PDG d’Air Algérie est de lancer les démarches pour l’acquisition des 15 nouveaux avions, en application de l’instruction du Président Tebboune.

Le ministre a chargé le nouveau PDG du pavillon nationale d’établir « immédiatement » les contacts avec les constructeurs aéronautiques pour l’acquisition de ces nouveaux appareils qui vont renforcer la flotte de la compagnie.

Revoir l’organisation interne

En plus du renforcement de la flotte de la compagnie, le nouveau PDG d’Air Algérie a été également chargé de revoir l’organisation interne. Cette révision de l’organisation, explique le ministre, a pour objectif de « réduire certaines dépenses inutiles et d’améliorer les service. »

Yassine Benslimane est chargé de traiter « certains problèmes internes » notamment sur le plan financier en procédant à une révision de l’organigramme de la compagnie.

Moderniser les méthodes de travail

L’amélioration des services d’Air Algérie figure également parmi les priorités du nouveau responsable de la compagnie nationale notamment en axant sur la vente en ligne des billets afin d’éviter les longs fils d’attente au niveau des agences commerciales de la compagnie.

Le ministre des transports a également chargé le nouveau PDG d’Air Algérie de moderniser les méthodes de travail et de mettre à niveau des équipements installés à bord des avions du pavillon national.

Enfin, le premier responsable du secteur des transports, cité par l’agence APS, a demandé au nouveau patron d’Air Algérie « collaborer avec le partenaire social » et de l’impliquer dans la prise de décision.