Vols d’Air Algérie: Un taux de remplissage de 70%

Temps de lecture estimé : 2 minutes

La grande majorité des vols de la compagnie aérienne nationale Air Algérie ont atteint des taux de remplissage « très avancé. »

Une source au sein d’Air Algérie a affirmé, dans une déclaration au site spécialisé visa-algerie, qu’un taux de remplissage de « plus de 70% » a été atteint sur la plupart des créneaux de la compagnie.

La compagnie nationale Air Algérie attend « avec impatience » le renforcement de son programme de vols notamment en prévision de la saison estivale.

Autrement, la compagnie aura des difficultés à gérer la demande qui est « de plus en plus forte », selon cette sourcée citée par visa-algerie.

La compagnie Air Algérie n’a donc pas « suspendu » ou « gelé » la vente des billets, il s’agit uniquement d’une « saturation » d’une grande partie de ses vols, selon les explications de la compagnie à visa-algerie.

Dans son édition de mercredi, le journal Echorouk, a rapporté que la compagnie aérienne nationale Air Algérie a « fermé les réservations et gelé la vente de billets pour cet été au départ de plusieurs pays qui enregistrent une forte demande. »

Le journal a rapporté que « la vente des billets est gelée depuis plusieurs semaines » au départ de du Canada et de plusieurs villes européennes notamment en France, en Espagne, en Italie et en Turquie.

Après la réouverture partielle des frontières aériennes, le 1er juin dernier, les autorités ont décidé de renforcé le programme de vols en provenance et à destination de l’Algérie depuis le 27 mars.

Au total, les autorités ont autorisé la compagnie Air Algérie et les autres compagnies aériennes desservant l’Algérie à 128 nouveaux vols, dont 98 au départ et à destination de la France.

En plus de ces nouveaux vols, annoncés le 27 mars par le ministère des transports, le programme de vols de et vers l’Algérie devrait être renforcé en prévision de la saison estivale.

C’est ce qu’a ordonné le Président de la République Abdelmadjid Tebboune lors du dernier Conseil des ministres.

Le chef de l’État a également ordonné au ministre des transports une révision des prix des billets de transport aérien et maritime pour les algériens établis à l’étranger.