Air Algérie doit revoir son mode de fonctionnement

Temps de lecture estimé : 2 minutes

La compagnie aérienne nationale Air Algérie doit revoir son organigramme et son mode de fonctionnement.

C’est l’instruction donnée, dimanche, par le président de la République Abdelmadjid Tebboune au ministre des transports lors de la réunion du Conseil des ministres.

En effet, le Chef de l’État a ordonné au ministre des transports de revoir l’organigramme et le mode de fonctionnement de la compagnie aérienne nationale Air Algérie.

Le Président Tebboune affirme que l’organigramme et le mode de fonctionnement d’Air Algérie doivent être conformes aux normes internationales, selon le communiqué de la Présidence de la République, publiée à l’issue du Conseil des ministres.

Au cours d’une réunion tenue, début avril, avec le PDG par intérim d’Air Algérie, le ministre des transports a appelé à une révision de « façon minutieuse » le mode de gestion de la compagnie aérienne nationale pour qu’il soit conforme aux normes internationales

En outre, le ministre a affirmé que compagnie Air Algérie doit « compter sur ses propres capacités » pour exécuter ses plans de développement.

Le premier responsable du secteur a appelé les responsables d’Air Algérie à « élaborer un plan de travail pour le court, moyen et long termes avec une vision claire et des objectifs bien définis. »

Par ailleurs, en plus de la révision du mode de fonctionnement d’Air Algérie, le Président Tebboune a ordonné au ministre des transports d' »accorder une grande importance à la situation socioprofessionnelle des pilotes et techniciens algériens travaillant dans le domaine de l’aviation. »

La compagnie nationale Air Algérie a présenté, en septembre dernier, son plan de développement jusqu’en 2025, selon un communiqué du ministère des transports.

Ce plan de développement prévoit de renforcer la position de la compagnie Air Algérie sur le marché national, de développer les lignes intérieures, de renouveler la flotte de la compagnie.

Air Algérie prévoit également, dans le cadre de ce plan, l’adhésion à certains groupes professionnels et la promotion de la destination Algérie en collaboration avec les instances et établissements concernés.