Air Algérie: Le programme de vols dévoilé cette semaine?

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Le nouveau programme de vols de la compagnie aérienne nationale Air Algérie sera t-il dévoilé cette semaine?

Le nouveau programme de vols d’Air Algérie a été rendu public à deux reprises par le ministère des transports avant que le communiqué ne soit retiré.

Un nouveau programme de 108 vols a été annoncé, pour la première fois, le 9 mars avant qu’il ne soit suspendu quelques jours après.

Un autre programme de 64 nouveaux vols par semaine a été dévoilé, jeudi, avant que le communiqué ne soit retiré quelques heures après de la page du minsitère des transports.

A en croire le député de l’émigration Abdelouahab Yagoubi, la situation devrait s’éclaircir « après la fin du week-end. » Le parlementaire n’a pas donné plus de détails concernant la date de l’annonce du nouveau programme de vols.

Ce nouveau programme de vols d’Air Algérie devrait être annoncé par le ministère des transports. Le nouveau ministre Abdallah Moundji, nommé jeudi, a pris ses fonctions hier samedi.

Les algériens établis à l’étranger ne cessent de demander, depuis plusieurs mois, le renforcement du programme de vols de et vers l’Algérie. Le nombre de vols opérés, depuis la réouverture des frontières aériennes le 1er juin, est insuffisant.

Vous aimerez aussi: Vols: Le PDG d’Air Algérie préfère une « ouverture graduelle »

Plusieurs députés ont également appelé à la reprise complète des vols et la réouverture totale des frontières de l’Algérie notamment après l’amélioration de la situation sanitaire.

Actuellement, Air Algérie opère des vols au départ et à destination de 14 pays à savoir l’Espagne, la France, l’Italie, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Russie, la Tunisie, la Turquie, l’Égypte, la Suisse, le Canada, les Émirats arabes unis, la Mauritanie et le Sénégal.

S’exprimant, début mars, devant les membres de la commission des affaires étrangères de l’assemblée populaire nationale (APN), le PDG par intérim d’Air Algérie affirmé qu’il préfère une reprise « graduelle. » des vols.

 » Même si, demain, l’État me demande de reprendre à 100%, je dirai non… Je préfère une ouverture graduelle, 40, 50, 60%… » a déclaré, le PDG par intérim d’Air Algérie devant les députés.