Voyages en Europe: Du changement à partir de mars

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Les pays membres de l’Union européenne (UE) ont annoncé du changement concernant les voyages en Europe à partir du mois de mars.

En effet, les 27 pays membre de l’UE ont décidé de « s’ouvrir davantage » aux voyageurs en provenance de pays tiers qui sont « vaccinés contre le Covid19 ou complètement guéris », rapporte l’AFP.

Les ministres des affaires étrangères des 27 pays membre de l’Union européenne ont adopté, mardi 22 février, une recommandation qui entrera en vigueur à compter du mois de mars précise la même source.

Que prévoit cette recommandation?

Dans le cadre de cette recommandation, dont les mesures ne sont pas contraignantes, les pays européens devraient autoriser les voyageurs « vaccinés contre le Covid19 avec un vaccin approuvé par l’Union européenne ou l’organisation mondiale de la santé », rapporte Sud Ouest.

Actuellement, de nombreux pays européens, dont la France, reconnaissent uniquement les vaccins approuvés par l’agence européenne des médicaments. La France exige, par exemple, une dose d’un vaccin à ARN messager (Moderna ou Pfizer) pour les personnes vaccinés avec le Sinovac

Les voyageurs vaccinés avec un vaccin approuvé par l’OMS mais pas par l’Union européenne, comme le Sinovac qui est largement utilisé dans la campagne de vaccination en Algérie, devront présenter un test PCR négatif.

Cette mesure s’applique également aux voyageurs guéris après avoir contracté le Covid19, selon cette recommandation adoptée par les chefs de diplomatie des 27 pays membres de l’UE.

Les voyageurs vaccinés contre le Covid19 « doivent avoir reçu la deuxième dose du vaccin au maximum neuf mois » avant leur voyage en Europe, indique Sud Ouest.

Les voyageurs guéris doivent, quant à eux, « avoir contracté le Covid dans les 180 jours précédant leur voyage » dans un des 27 pays de l’Union européenne, indique la même source.