Professionnels du tourisme au Maroc: « Ouvrez les frontières »

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Les professionnels du tourisme au Maroc ont appelé les autorités à rouvrir les frontières, fermées depuis le 29 novembre.

Dans un rassemblement organisé devant le siège du ministère du tourisme à Rabat, ces professionnels du tourisme ont dénoncé cette fermeture des frontières qui a asséné un « coup très dur » à leur secteur.

Le propriétaire d’une agence de voyage au Maroc a expliqué à l’AFP que cette décision des autorités de fermer les frontières depuis le 29 novembre est un « coup dur » car les agences sont à l’arrêt mais leurs charges sont toujours fixes.

Les agences de voyages, qui ont été contraintes de fermer à cause de la pandémie de Covid19, ont dû maintenir les salaires de leurs employés.

Les professionnels du secteur du tourisme au Maroc ont dénoncé leur « exclusion » du plan de soutien au tourisme de 190 millions d’euros approuvé récemment par le gouvernement.

Des vols pour des privilégiés

Malgré cette fermeture des frontières du Maroc au moins jusqu’au 31 janvier, des vols ont été autorisés pour certains privilégiés.

Plusieurs compagnies proposent des billets plus de 10 000 euros en… jet privé même si les frontières sont fermées depuis le 29 novembre ! Les passager privilégiés de ces vols peuvent non seulement entrer et sortir du Maroc mais ne sont pas soumis au contrôle sanitaire ni à la quarantaine de sept jours.

Ces voyageurs « privilégiés » doivent seulement présenter un schéma vaccinal complet et fournir un passeport trois jours avant le vol, rapporte FranceInfo.