Air Algérie: La procédure pour le remboursement des billets

Temps de lecture estimé : 2 minutes

La compagnie aérienne Air Algérie a expliqué la procédure à suivre pour le remboursement des billets non utilisés à cause du Covid19.

Au total, plus d’un demi million de billets d’Air Algérie n’ont pas été utilisés en raison de la pandémie de Covid19 qui a contraint la compagnie à suspendre ses vols pendant plus d’une année, selon le porte parole d’Air Algérie.

Depuis la reprise partielle de ses vols, le 1er juin, la compagnie a mis en place plusieurs mesures notamment la revalidation des billets qui n’ont pas été utilisés.

Plusieurs passagers ont opté pour cette option et ont pu voyager. D’autres, par contre, ont décidé de ne pas voyager et souhaitent être remboursés par Air Algérie.

Actuellement, il est possible de se faire rembourser un billet non utilisé en raison de la crise sanitaire de Covid19, a annoncé, le porte parole d’Air Algérie.

Quelle est la procédure à suivre?

Avant tout remboursement des billets non-utilisés, Air Algérie doit procéder à “une opération technique” pour vérifier que le billet n’a réellement pas été utilisé.

Intervenant sur la chaine Echorouk News, Le porte parole d’Air Algérie a expliqué la procédure à suivre par les voyageurs qui ont des billets d’Air Algérie non-utilisés pour demander un remboursement.

Les voyageurs doivent remplir un formulaire, qui sera transmis aux différents services de la compagnie pour procéder aux vérifications nécessaires.

“Il faudrait remplir un formulaire. Celui-ci sera transmis aux différents services de la compagne aérienne nationale. Lorsqu’on vérifie que le voyageur n’a réellement pas voyagé avec le billet, nous le contacterons pour le rembourser.” a expliqué le porte parole de la compagnie aérienne nationale Amine Andaloussi, précisant que cette procédure prendra un peu de temps.

““Le client d’Air Algérie ne sera pas remboursé immédiatement. L’opération de remboursement des billets non-utilisés peut prendre entre une semaine et 30 jours.” a indiqué lors de son passage sur Echorouk News.