Tassili Airlines: Ouverture d’une nouvelle ligne internationale

Temps de lecture estimé : 2 minutes

La compagnie aérienne Tassili Airlines procédera, à compter du mois de janvier 2022, à l’ouverture d’une nouvelle ligne internationale.

C’est ce qu’a annoncé, hier jeudi 16 décembre, le ministère des transports dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

L’ouverture de cette nouvelle ligne aérienne internationale, indique le ministère, s’inscrit “dans le cadre de l’approche d’ouverture du Gouvernement sur l’Afrique et ses marchés, et en application des recommandation des réunions périodiques organisées par le ministère des Transports avec les opérateurs de transport aérien.”

La compagnie Tassili Airlines lancera, dès le 9 janvier 2022, une nouvelle ligne internationale entre l’Algérie et le Niger. Il s’agit d’un vol charter qui sera opéré une fois par semaine par la compagnie, précise le ministère des transports.

Ainsi, Tassili Airlines va opérer ce vol au départ d’Alger à destination de Niamey avec des escales à Tamanrasset et Agadez.

“Un accord a été conclu entre Tassili Airlines et l’opérateur économique SILVI Tours, portant ouverture d’une nouvelle ligne aérienne entre l’Algérie et le Niger selon le formule suivante: Alger – Tamanrasset – Agadez – Niamey” annonce le ministère des transports.

La compagnie Tassili Airlines va opérer cette nouvelle ligne internationale “dans le strict respect du protocole sanitaire et des conditions d’entrée entre les deux pays” conclut le ministère des transports dans son communiqué.

Pour rappel, le ministre des transports Aissa Bekkai a tenu, en novembre, une réunion avec des cadre de son département et des compagnies aériennes Air Algérie et Tassili Airlines et d’autres entreprises privées activant dans le domaine des transports.

Cette réunion a été consacrée à l’examen de la possibilité d’exploiter de nouvelles lignes aériennes entre l’Algérie et d’autres pays africains “dans le cadre de la stratégie du pays pour entrer dans un des marché mondiaux qui est prometteur en transformant l’Algérie en un point de transit pour les voyageurs africains vers diverses destinations internationales.”