Variant Omicron: 133 cas détectés en France

133 cas du nouveau variant Omicron ont été détectés en France, faut-il suspendre les vols d’Air Algérie entre l’Algérie et la France?

L’annonce a été faite par le porte parole du gouvernement français Gabriel Attal, qui a fait état de « plus de 10 000 séquençages par semaine. »

La France fait actuellement face à une cinquième vague épidémique qui est toujours dominée par le variant Delta,le premier ministre français a mis en garde, hier, à propos de l’évolution du nouveau variant Omicron.

« (…) La vérité, c’est qu’on ne sait pas exactement encore quand ce variant va se déployer, mais l’expérience nous conduit à dire qu’il faut s’y préparer, car finalement les variants finissent toujours par s’imposer », a pour sa part développé le chef du gouvernement », a déclaré Jean Castex, cité par l’AFP.

Air Algérie: Faut-il suspendre les vols avec la France?

Face à cette situation et la propagation de ce nouveau variant en France, l’Algérie doit-elle suspendre les vols avec la France? Actuellement, la compagnie aérienne nationale Air Algérie une vingtaine de vols avec la France. Ces vols sont opérés au départ et à destination des aéroports de Paris et Marseille.

Les autres compagnies aériennes françaises notamment Air France, Transavia et ASL Airlines opèrent, elle aussi, le même nombre de vols par semaine entre la France et l’Algérie.

Pour les spécialistes, la propagation du variant Omicron ne devrait pas pousser les autorités à fermer les frontières. “Il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour les vols depuis la France et l’Europe.” estime Mamed Bekkat Berkani, membre du comité scientifique du suivi de l’épidémie de coronavirus en Algérie.

Vous aimerez aussi: Omicron: L’Algérie renforcera les contrôles aux frontières

Le spécialiste affirme qu’on est “suffisamment armés” en imposant un test PCR de 36 h et un dépistage à l’arrivée au niveau des aéroports algériens.

De son côté, le Dr Lyes Merabet, résident du Syndicat des praticiens de santé publique (SNPS), estime que « fermer hermétiquement les frontières n’est pas une solution. »

« Il ne faut pas être dans la contradiction: d’une part lever toutes les restrictions et d’autre part mettre en place une mesure aussi radicale. Fermer hermétiquement les frontières n’est pas une solution. Il faut être rationnel et objectif et agir en conséquence avec notre situation », explique le spécialiste, dans une interview au site TSA.

Les frontières doivent rester ouvertes, selon l’OMS

L’organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé au maintien des frontières ouvertes. L’OMS a appelé, dans un communiqué, à ce “que les frontières restent ouvertes” malgré les inquiétudes. L’organisation mondiale de la santé affirme qu’elle “se tient aux côtés des pays africains.

De son côté, le secrétaire général de l’ONU a dénoncé les fermetures de frontières après l’apparition du variant Omicron les qualifiant d’une forme d’”apartheid” contre une Afrique pas suffisamment vaccinée contre le Covid19.

“Avec un virus vraiment sans frontières, les restrictions de voyage qui isolent un pays ou une région ne sont pas seulement profondément injustes et punitives, elles sont inefficaces”, a t-il déclaré.