“La majorité des demandes de visa pour la France rejetées”

La “majorité” des demandes de visa pour la France en Algérie sont “rejetées”, selon l’association de protection du consommateur (APOCE).

Les autorités françaises ont décidé, début octobre, de réduire de 50% le nombre de visas accordés aux ressortissants algériens et marocains et de 30% le nombre de visas accordés aux tunisiens.

Cette décision a été prise en raison des “difficultés rencontrées par la France pour renvoyer dans ces pays les ressortissants faisant l’objet d’une obligation de quitter le territoire.”

L’Algérie a réagi à cette décision “disproportionnée” et a convoqué l’ambassadeur de France en Algérie pour lui notifier la “protestation formelle” du gouvernement algérien suite à cette décision “unilatérale” du gouvernement français.

Dans une publication, hier, sur sa page Facebook l’association de protection et d’orientation du consommateur (APOCE) a “déconseillé” les algériens à déposer des demandes de visa pour la France actuellement.

“Nous vous déconseillons actuellement de déposer des demandes de visa Schengen auprès des consulats français.” écrit l’organisation.

Vous aimerez aussi: France: Plus de 10 000 visas refusés pour les algériens

La raison? “La majorité des demandes de visa sont rejetées!” “Les données que nous avons recueillis auprès des agences de voyages indiquent que la majorité des demandes sont rejetées. Le taux des visas accordés ne dépasse pas 5% au maximum y compris pour le renouvellement de visa.” affirme l’APOCE, sur sa page Facebook qui rappelle que le “coût des démarches est estimé à environ 20 000… non remboursables.”

Selon les chiffres révélés, début novembre, par le ministre français de l’intérieur, la France a refusé plus de 10 000 visas pour les ressortissants algériens au cours des 8 premiers mois de l’année 2021.

Les chiffres communiqués par le ministre concernant le nombre de visas acceptés et refusés par les autorités françaises depuis le début de l’année, soit avant l’application de la nouvelle décision relative à la réduction du nombre des visas pour les ressortissants de l’Algérie, du Maroc et de la Tunisie.

Le ministre a fait savoir que pour l’Algérie, “il y a eu 23.341 visas acceptés sur les huit premiers mois de l’année, et 10.828 refusés (31% de refus).”

Depuis la décision de septembre-octobre, détaille le ministre, “cela fait 12.609 visas acceptés et 11.867 refusés, soit moitié-moitié.”