Voyages au Royaume-Uni: De nouvelles mesures annoncées

De nouvelles mesures seront imposées, à partir de ce mardi 7 décembre, aux voyageurs se rendant au Royaume-Uni.

C’est ce qu’a annoncé, samedi 4 décembre, le gouvernement britannique dans le cadre des mesures pour faire face au nouveau variant Omicron.

En effet, à compter de ce samedi, tous les voyageurs se rendant au Royaume-Uni devront présenter présenter un test négatif (PCR ou antigénique) réalisé 48h avant leur départ, rapporte l’AFP.

Le gouvernement britannique a précisé que dès ce mardi à 4h « toute personne âgée de 12 ans et plus désirant se rendre au Royaume-Uni devra présenter un test négatif (antigénique ou PCR) effectué maximum 48 heures avant le départ. »

Vous aimerez aussi: Voyages vers la France: Ce qui a changé depuis samedi

L’exécutif a expliqué, dans un communiqué, que cette mesure a été prise dans le but de ralentir l’importation du nouveau variant Omicron.

Les voyageurs se rendant au Royaume-Uni sont déjà tenus de faire un test PCR au plus tard deux jours après leur arrivée sur le territoire britannique, et se mettre en isolement jusqu’aux résultats.

Une mesure « très mal accueillie » par l’industrie du voyage

Cette nouvelle mesure annoncée par le gouvernement britannique a été « très mal accueillie » par l’industrie du voyage qui a été frappée de plein fouet par la pandémie de Covid19 et qui commençait tout juste à s’en remettre.

Elle a été jugée « prématurée » et qualifiée de « coup de massue » par les professionnels du secteur pour le secteur du tourisme au Royaume-Uni.

Tout en reconnaissant que cette nouvelle mesure est un « fardeau » pour le secteur du tourisme, le vice-Premier ministre, cité par Ouest France, a expliqué, hier, que les autorités doivent prendre « des mesures ciblées » pour empêcher le variant Omicron de s’implanter dans le pays et créer un problème plus grand encore.

Actuellement, 160 cas du variant Omicron ont été détectés au Royaume-Uni, selon les autorités qui ont expliqué que la majorité de ces cas présentent des liens évidents avec des voyages en provenance d’Afrique du Sud et du Nigeria.

Pour rappel, la compagnie aérienne nationale Air Algérie opère actuellement deux vols par semaine au départ et à destination de Londers-Heathrow (dimanche et mardi). La compagnie britannique British Airways opère, elle aussi, deux vols par semaine entre Londres et Alger.