Variant Omicron : Les frontières doivent rester ouvertes

Alors que plusieurs pays ont décidé de fermer leurs frontières à cause du variant Omicron, l’OMS appelle à ce qu’elles restent ouvertes.

Depuis l’apparition de ce nouveau variant en Afrique australe, de nombreux pays ont décidé de renforcer les contrôles aux frontières et de suspendre les vols vols en provenance de plusieurs pays d’Afrique australe notamment l’Afrique du Sud, le Zimbabwe, le Botswana, la Namibie, l’Eswatini, le Mozambique et le Lesotho.

Certains pays ont carrément décider de fermer entièrement leurs frontières aux visiteurs étrangers à l’instar du Maroc et du Japon pour faire face à ce nouveau variant du Covid19.

En réaction aux décisions de ces pays de fermer leurs frontières dans le cadre des mesures de lutte contre le variant Omicron, l’organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé au maintien des frontières ouvertes.

L’OMS a appelé, dans un communiqué publié hier, à ce “que les frontières restent ouvertes” malgré les inquiétudes. L’organisation mondiale de la santé affirme, dans son communiqué cité par l’agence AFP, qu’elle “se tient aux côtés des pays africains.

Vous aimerez aussi: Variant Omicron: L’Algérie doit-elle fermer ses frontières?

L’organisation onusienne a appelé les divers pays à “adopter une approche scientifique” basée sur “l’évaluation des risques.”

Pour l’OMS, “Il est crucial que les pays qui sont transparents avec leurs données soient soutenus, car c’est le seul moyen de s’assurer que nous recevons les données importantes en temps opportun.”

Les autorités sud-africaines ont indiqué que ces mesures de fermeture des frontières et d’interdictions de vols, qui ont un impact sur l’économie et le tourisme, “pourraient dissuader à l’avenir les pays de signaler la découverte de prochains variants de peur de se retrouver sanctionnés.”

Le nouveau variant du Covid19 Omicron a été signalé pour la première fois le 24 novembre en Afrique du sud. Ce nouveau variant a été jugé “préoccupant” par l’organisation mondiale de la santé (OMS).

Le variant Omicron présenterait un risque accru de contagion par rapport aux autres variants du Covid19 dont le Delta qui est dominant et déjà très contagieux.