Traversée Marseille-Alger: “Retards et manque d’organisation”

La première traversée du nouveau navire d’Algérie Ferries au départ de Marseille vers Alger a été marquée par des “retards et un manque d’organisation.”

C’est ce qu’a relevé le député de l’émigration Abdelouahab Yagoubi, membre de la commission des affaires étrangères de l’assemblée populaire nationale qui a été à bord de cette traversée.

Le député a évoqué des conditions catastrophiques au port de Marseille lors de cette première traversée entre la France et l’Algérie.

“Le retard de trois heures au départ du navire Badji Mokhtar 3 au départ de Marseille (19h00 au lieu de 16h00) a été suivi d’une anarchie chaos dans la distribution des clés de chambre aux passagers (5 heures pour obtenir la clé).” a relevé le député dans une publication sur sa page facebook.

“Nous sommes sortis du port après 7 heures d’arrivée et d’accompagnement de la communauté algérienne, laissant derrière nous des familles, des jeunes et des nourrissons qui attendaient d’être pris en charge…” a t-il ajouté.

Vous aimerez aussi: Algérie Ferries dénonce les incivilités de certains passagers

De son côté, le député Tawfik Khedim a fait part de quelques “inquiétudes et observations sans plus ni moins.

Dans une publication sur sa page Facebook, le député a évoqué “des problème de réservation, un problème dans la distribution des chambres et une anarchie à l’accueil, grande souffrance pour les personnes ayant des besoins spéciaux et les personnes âgées en raison du manque de soins, de priorité et de négligence apparente, absence d’Internet dans le navire durant la durée du voyage, de longues files d’attente avant de monter dans le navire, lors de la distribution des chambres (5h), au restaurant, il a fallu attendre une heure pour pouvoir sortir les véhicules….”

En outre, le député a signalé des “plaintes de passagers concernant la perte de leurs affaires à l’intérieur du navire, une panne dans les tapis à bagages, difficultés lors des procédures douanières et la sortie du port..”

Le parlementaire a fait savoir que cette mauvaise gestion a été signalée aux autorités concernées, en attendant que le rapport complet soit préparé.