Transport aérien: Air Algérie inaugure une nouvelle ligne

La compagnie aérienne nationale Air Algérie a inauguré, hier dimanche 24 octobre, une nouvelle ligne entre Mechria et Alger.

C’est ce qu’a annoncé, hier, le directeur des transports de la wilaya de Nâama Boudaoud Bachir. La compagnie aérienne nationale a opéré un premier vol au départ de l’aéroport de Mechria Cheikh Bouâmama à destination de l’aéroport d’Alger Houari Boumediene.

Ce vol hebdomadaire entre Mechria et Alger sera opéré par Air Algérie chaque dimanche. Cette nouvelle ligne facilitera les déplacements des habitants de Mechria vers Alger et permettra de réduire considérablement la durée du voyage.

La compagnie aérienne nationale va opérer ce vol en 3h alors qu’un voyage par route entre Mechria et Alger dure 8 à 9h.

Le directeur des transports de la wilaya, cité par l’agence APS, a affirmé que cette nouvelle ligne “s’inscrit dans le cadre de l’impulsion d’une dynamique des services de transport aérien domestique et de la relance des activités des aéroports de l’intérieur du pays.”

Vous aimerez aussi: Vols intérieurs: Air Algérie appelée à réduire les prix

De nouvelles lignes devraient être ouvertes par Air Algérie au départ de l’aéroport de Mechria notamment vers Constatine et Ouargla.

Le délégué de la compagnie aérienne nationale au niveau de l’aéroport de Mechria a expliqué que l’ouverture de nouvelles lignes “se fait selon une étude périodique de faisabilité des aspects économique et commercial.”

Pour rappel, en 2020, le Président de la République avait demandé la réouverture des aéroports intérieurs qui étaient fermés et la création de compagnies spéciales afin d’assurer le transport aérien interne.

En 2019, le Chef de l’État a suggéré, à l’occasion de l’inauguration de la 28ème Foire de la production Algérienne, la création d’une filiale de la compagnie aérienne nationale Air Algérie dédiée exclusivement aux vols intérieurs, dans le cas où Air Algérie ne serait pas en mesure d’assurer ces vols.

Pour le Président, il est “intolérable” de construire des aéroports au niveau national sans que ceux-ci soient opérationnels et desservis quotidiennement.