Algérie: C’est parti pour la saison du tourisme saharien

La saison 2021-2022 du tourisme saharien en Algérie a été lancé, samedi, par le ministre du tourisme et de l’artisanat.

Cette nouvelle saison du tourisme saharien a été lancée au cours d’une visite du ministre dans la wilaya de Tamanrasset.

Le ministre, cité par l’agence APS, a déclaré que le choix de la région de l’Ahaggar pour le lancement de cette saison du tourisme saharien “répond à la richesse et aux potentialités touristiques que recèle cette région dans le grand sud du pays, nichée dans le parc national culturel de l’Ahaggar, qui renferme également de multiples atouts et circuits touristiques”.

Le ministre du tourisme et de l’artisanat a évoqué l’importance “particulière” que revêt “l’Ahaggar chez les Algériens au regard de sa “population aux grandes vertus et à son hospitalité notamment, puisés de ses authentiques, et plusieurs fois séculaires, us et coutumes.”

Le premier responsable du secteur du tourisme a affirmé que son département est disposé à accompagner l’ensemble des opérateurs et acteurs touristiques pour “atteindre un développement touristique durable.”

Vous aimerez aussi: Visas pour les touristes:Les précisions du ministre du tourisme

Par ailleurs, le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Yacine Hamadi s’est exprimé, en marge de sa visite dans la wilaya de Tamanrasset, sur la question de la délivrance des visas pour les touristes étrangers, qui sont nombreux à vouloir visiter le sahara algérien.

Le ministre a précisé que “l’obtention du visa collectif est accessible à toutes les agences de tourisme agréées” et que celles-ci doivent initier leur demande pour attirer un grand nombre de ces touristes étrangers, notamment ceux qui s’intéressent au tourisme d’aventure et culturel.

Le gouvernement a, de son côté, décidé de faciliter les procédures de visas pour les touristes étrangers souhaitant se rendre en Algérie.

Dans le cadre de la mise en oeuvre de ce “Plan destination Algérie,” le gouvernement facilitera les procédures de visas aux touristes étrangers, et favorisera l’émergence de pôles touristiques d’excellence, répondant aux normes internationales.