Hausse des prix des billets d’avion au départ de la France

Les prix des billets d’avion au départ des différentes aéroports de France ont enregistré récemment une légère hausse.

C’est ce qui ressort de l’indice mensuel de la direction générale de l’aviation civile française (DGAC) cité par le site spécialisé Air Journal.

Durant le mois de septembre, les prix des billets au départ des aéroports français ont augmenté de 0,5% par rapport à la même période en 2019. Toutefois, ces prix demeurent en baisse de 2,5% au cumul depuis le début de l’année.

Les prix des billets des vols longs courriers au départ de la France ont augmenté de 3,2% par rapport à septembre 2019 alors que les prix des billets des vols moyen-courrier ont baissé de 4.4%, selon l’indice mensuel de la direction générale de l’aviation civile française.

La DGAC, citée par la même source, explique la baisse des prix des billets sur les liaisons moyen-courriers par “la bataille” sur les prix menée par les compagnies aériennes low cost.

Vous aimerez aussi: Billets France-Algérie : Des compagnies “s’entendent sur des prix exorbitants”

Depuis la réouverture partielle des frontière et la reprise des vols internationaux vers l’Algérie le 1er juin, les algériens établis à l’étranger, notamment en France, ont dénoncé les prix “exorbitants” des billets entre la France et l’Algérie.

Le député de l’émigration Abdelouahab Yagouobi, membre de la commission des affaires étrangères de l’assemblée populaire nationale (APN) a dénoncé des compagnies aériennes opérant des vols entre la France et l’Algérie qui “s’entendent sur des prix exorbitants” des billets.

Le Parlementaire a dénoncé “une exploitation pernicieuse et une extorsion manifeste de la communauté nationale établie à l’étranger, qui est devenue la proie des compagnies aériennes française (Air France et ses filiales Transavia & ASL Airlines). Il a appelé à cesser “immédiatement ce chantage.”

Un autre député de l’émigration, TAwfik Khedim, a lancé un appel au Président de la République Abdelmadjid Tebboune pour ordonner l’ouverture d’une enquête sur cette question.