Remboursement/Air Algérie: Le calvaire des algériens à Paris

Les algériens établis en France ont des difficultés pour le remboursement ou la modification de leurs billets auprès de l’agence d’Air Algérie à Paris.

Des centaines de clients, en quête de remboursement de leurs billets pour la plupart, attendent, chaque matin, devant l’agence de la compagnie aérienne nationale Paris Opéra.

“Ce n’est pas la première fois que je viens à l’agence pour récupérer mon argent, mais à chaque fois ils me disent que je dois revenir la semaine prochaine pour terminer la procédure. Je ne suis pas prêt à payer plus d’argent pour reporter le voyage parce que cela va me coûter plus cher et je ne suis pas en mesure de le payer. Je ne veux plus visiter le pays dans de telles circonstances. Nous devons être traités avec plus de respect. Nous sommes aussi algériens. Ça dure depuis le mois d’août, et je n’ai pas encore réglé ma situation.” témoigne Yacine, dans une déclaration à France24.

Ce dernier est venu se faire rembourser 1500 euros correspondant au prix total de six billets d’avion achetés avant la crise sanitaire.

Un autre client a raconté, à la chaine française, que lorsqu’il est arrivé à l’agence d’Air Algérie Paris Opéra, il a trouvé des gens qui attendaient depuis 2 heures du matin.

Vous aimerez aussi: Agence d’Air Algérie: “La médiocrité au cœur de Paris”

” J’ai réussi à obtenir un ticket numéro 98 pour entrer à l’intérieur. Il y avait des gens qui sont arrivés après 6 heures du matin et qui n’arrivaient pas à obtenir un ticket pour entrer.” a t-il raconté en précisant que c’est la deuxième fois qu’il vient pour changer la date de la réservation précédente des billets de ses enfants.

“Chaque jour, ils distribuent 250 tickets aux premiers arrivants et commencent à les distribuer à 6 heures du matin et l’Agence ouvre ses portes à 8 heures. Et même si vous j’arrive à y entrer, je dois payer la différence entre le prix de l’ancien billet et le prix actuel. J’ai payé 300 euros pour faire des allers-retours en mars 2020 et la compagnie me demandera probablement le double de ce montant. C’est trop cher à payer.” a déclaré l’homme de 65 ans.

Une autre client de la compagnie aérienne nationale, a raconté, à France24, avoir fait plusieurs demandes de réservations annulées mais n’avait pas encore reçu son argent. Elle a confirmé qu’elle s’était présentée à plusieurs reprises pour récupérer ses fonds, mais que des fonctionnaires lui avaient demandé de “contacter l’administration centrale d’Alger” et de “revenir à l’Agence la semaine suivante pour finaliser les procédures. “