Réouverture frontières: Les députés maintiennent la pression

Les députés de l’émigration maintiennent la pression sur les autorités pour la réouverture totale des frontières.

Les frontières aériennes ont été partiellement rouvertes, le 1er juin, après plus d’une année de fermeture dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation de la pandémie de Covid19.

Les autorités ont été décidé d’augmenter le nombre de vols vers l’Algérie, depuis le 28 août. Actuellement, 64 vols sont opérés au départ et à destination des aéroports d’Alger, Oran et Constantine.

Ces vols sont effectués par la compagnie aérienne nationale Air Algérie et les autres compagnies aériennes étrangères opérant en Algérie. Toutefois, les autorités algériennes n’ont fixé, pour le moment, aucune date pour la réouverture des frontières terrestres et maritimes.

Vous aimerez aussi: Algérie Ferries: Appel à rouvrir les frontières maritimes

C’est dans ce contexte qu’une réunion a été tenue, hier, entre le président de l’assemblée populaire nationale (APN) et les députés de l’émigration (Paris, Marseille et Washington), selon Abdeouhab Yagoubi.

“Cette réunion a toujours été organisée afin de répondre à la première demande de la communauté algérienne et poursuivre les contacts avec les hauts responsables de l’État pour la réouverture totale de la frontière et l’intensification des vols en provenance de divers pays et villes européens, d’Amérique du Nord et les capitales arabes.” écrit le député de la zone 1 Paris et membre de la commission des affaires étrangères de l’APN, dans une publication sur sa page Facebook.

La rencontre a eu également comme objectif de plaider pour la reprise des dessertes maritimes et la réouverture des frontières terrestres avec la Tunisie, précise le parlementaire.

“Ce dossier essentiel restera notre priorité jusqu’à ce qu’il soit entièrement pris en charge par le gouvernement, qui ne comprend clairement pas les souffrances des Algériens vivant à l’étranger.” affirme Abdelouahab Yagoubi.