Algérie Ferries: Appel à rouvrir les frontières maritimes

Des salariés de la compagnie maritime nationale Algérie Ferries ont appelé à la réouverture des frontières maritimes.

L’Algérie a fermé ses frontières maritimes depuis le 17 mars 2020 dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation de la pandémie de Covid19.

Depuis, la compagnie maritime nationale a suspendu toutes ses dessertes maritimes, elle a opéré seulement quelques dessertes pour le rapatriement des algériens bloqués à l’étranger.

Alors que les autorités ont décidé de rouvrir partiellement les frontières aériennes le 1er juin, et d’augmenter le nombre de vols vers l’Algérie depuis le 28 août, aucune date n’a encore été fixée pour la réouverture des frontières maritimes et la reprise des dessertes par Algérie Ferries et les autres compagnies maritimes étrangères à l’instar de Corsica Linea.

Vous aimerez aussi: Algérie Ferries: 750 dessertes annulées, 14 milliards de pertes

Face à cette situation, les salariés de la compagnie maritime nationale, qui traverse une crise financière depuis la suspension de ses dessertes, ont appelé les hautes autorités du pays à rouvrir les frontières maritimes pour permettre à Algérie Ferries de reprendre son activité, selon le journal Echorouk.

De son côté, le député de l’émigration Abdelouahab Yagoubi a estimé, dans une publication sur sa page Facebook, qu’il n’y a plus “aucune raison” de maintenir les frontières fermées avec la mise en place des tests PCR avant le départ et les tests antigéniques à l’arrivée en Algérie.

Depuis la fermeture des frontières maritimes en mars 2020, la compagnie maritime nationale Algérie Ferries a enregistré “14 milliards de dinars de pertes suite à l’annulation de 750 dessertes en raison de la crise sanitaire.”

En décembre 2020, les pertes de l’entreprise étaient déjà estimées à 900 milliards de centimes, avait fait savoir son PDG Ahcene Grairia devant la Commission des transports et des télécommunications de l’Assemblée populaire nationale (APN).