Air Algérie appelée à compter sur ses propres capacités

La compagnie aérienne nationale Air Algérie est appelée à compter sur ses propres capacités pour concrétiser son plan de développement.

C’est ce qu’a indiqué le ministre des transports Aïssa Bekkaï lors d’une rencontre tenue, mercredi, avec des cadres de la compagnie aérienne nationale dont son PDG par intérim.

Au cours de cette rencontre, le ministre a appelé Air Algérie à “compter sur ses propres capacités et saisir toutes les opportunités pour la concrétisation de ses plans de développement.” selon un communiqué du ministère des transports.

Le ministre des transports a rappelé, à cette occasion, les instructions du Président de la République et du Premier ministre pour la restructuration d’Air Algérie, la révision de son mode de gestion et l’amélioration de ses prestations de service.

Pour rappel, la compagnie Air Algérie a sollicité une “aide urgente” de l’État pour faire face aux conséquences de la crise sanitaire de Covid19.

Vous aimerez aussi: Air Algérie présente son plan de développement 2021-2025

A l’instar des autres compagnies aériennes à travers le monde, la compagnie aérienne nationale a été frappée de plein fouet par la crise sanitaire. Air Algérie été contrainte de suspendre ses vols pendant plusieurs mois suite à la décision des autorités de fermer les frontières.

La situation de la compagnie aérienne nationale d’Air Algérie a été évoquée, lors d’une réunion tenue, le 9 septembre, entre le ministre des transports et le directeur général par intérim d’Air Algérie, Amine Mesraoua en présence de cadres du ministère des transports et de la compagnie nationale.

“(…) Les charges importantes de l’entreprise et qui ne peuvent pas être diminuées, telles que la masse salariale, la maintenance des avions et les dépenses en devises à l’étranger, ainsi que la stagnation mondiale de l’activité du transport aérien, sont en train de mettre à rude épreuve les perspectives de développement de cette entreprise nationale et de menacer son avenir. Cela a poussé (la compagnie, Ndlr) à solliciter l’aide urgente de l’État.”indique le communiqué du ministère des transports.