Vols internationaux: Le président Tebboune interpellé

Le député Tawfik Khedmi a interpellé, ce lundi, le président de la République Abdelmadjid Tebboune au sujet des vols internationaux.

Les frontières aériennes, maritimes et terrestres de l’Algérie ont été fermées pendant plus d’une année dans le cadre des mesure de lutte contre la propagation de la pandémie de Covid19.

Les autorités ont décidé de rouvrir partiellement les frontières aériennes le 1er juin et permettre à la compagnie aérienne nationale de reprendre partiellement ses vols.

Le 26 août, le Président de la République a ordonné l’ouverture de nouveaux vols vers les destinations ouvertes et d’autres vers de nouveaux pays.

Vous aimerez aussi: Air Algérie: 32 vols par semaine vers 7 pays

Conformément à cette décision, le nombre de dessertes aériennes a été porté 64 vols qui seront opérés, chaque semaine, par la compagnie aérienne nationale Air Algérie et les autres compagnies étrangères opérant en Algérie.

Ces vols sont programmés au départ et à destination des aéroports d’Alger, Oran et Constantine, selon le ministère des transports. 07 pays sont concernés par nouveaux vols: la France, l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne, la Turquie, la Tunisie et la Russie.

Cependant, ce nombre de vols est jugé “insuffisant” par la communauté algérienne établie à l’étranger en raison notamment du nombre limité de pays concernés.

C’est dans ce contexte que le député de l’émigration (Zone 2 France) a saisi, ce lundi, le président de la République Abdelmadjid Tebboune.

Vous aimerez aussi: Air Algérie, Air France: Les vols prévus jusqu’au 4 septembre

Le député indique que les algériens établis à l’étranger ont vu en la décision d’augmenter le nombre de vols “le début de sortie du tunnel.” Toutefois, écrit le député dans sa lettre, “son application, avec la concentration des nouveaux vols à Paris et avec des prix fous, n’a pas traduit la force de cette décision. “

Par conséquent, le parlementaire a appelé le Chef de l’État à augmenter le nombre de vols internationaux et des destinations entre l’Algérie et les différentes villes et pays du monde et qu’ils ne soient pas concentrés uniquement sur Paris.

Le parlementaire a également appelé le Président Tebboune a autoriser la reprise liaisons maritimes notamment après l’acquisition par Algérie Ferries du nouveau navire Badji Mokhtar 3.