Frontières: Appel à la reprise des liaisons maritimes

Un député a appelé à la reprise des liaisons maritimes pour permettre à un plus grand nombre de ressortissants algériens établis à l’étranger de rentrer au pays.

Depuis la fermeture des frontières maritimes en mars dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation de la pandémie de Covid19, seules quelques dessertes maritimes ont été opérées par Algérie Ferries pour le rapatriement des algériens bloqués à l’étranger.

Les frontières aériennes ont été partiellement ouvertes le 1er juin mais, pour l’instant, aucune date n’a été fixée par les autorités pour la réouverture des frontières maritimes et la reprise des liaisons maritimes.

Le nombre de vols programmés, depuis le 1er juin, au départ de l’étranger vers l’Algérie est jugé insuffisant en raison de la forte demande de la part des algériens établis à l’étranger qui souhaitent rentrer au pays.

Vous aimerez aussi: Algérie: Appel à la réouverture totale des frontières

Pour répondre à cette forte demande de la communauté algérienne établie à l’étranger, le président de la commission des affaires étrangères à l’assemblée populaire nationale (APN) Mohamed Hani appelle à la mobilisation des bateaux de la compagnie maritime nationale Algérie Ferries.

“Les frontières maritimes sont toujours fermées. Un avion transporte entre 250 et 300 passagers alors qu’un navire peut transporter 1 300 passagers. Donc, on peut programmer des dessertes maritimes au départ de Barcelone ou de Marseille, avec des tests qui seront réalisés durant la traversée. ” explique le député Mohamed Hani.

“Une seule desserte maritime équivaut à 5 vols (en termes de nombre de passagers transportés, Ndlr) ” précise le parlementaire dans une interview accordée au site Tariq News.

Le nouveau bateau d’Algérie Ferries Badji Mokhtar 3, qui vient renforcer la flotte de la compagnie maritime nationale, peut transporter 1 800 passagers et 600 véhicules.