Gestion d’Air Algérie: Le coup de gueule d’un sénateur

Le sénateur Abdelouahab Benzaïm a critiqué la gestion de la compagnie aérienne nationale Air Algérie par le directeur général par intérim.

A ce jour, Air Algérie fait toujours partie des entreprises publiques, elle n’a pas été privatisée…Votre gestion temporaire de l’entreprise est désastreuse.” dénonce le sénateur dans une lettre ouverte adressée au directeur général par intérim d’Air Algérie Amine Mesraoua.

“Vous avez permis aux compagnies étrangères de réaliser d’énormes profits sur le dos de la compagnie nationale. Durant la période de votre gestion, la compagnie a perdu ce qu’elle n’a pas perdu depuis 10 ans” a ajouté le sénateur.

Vous aimerez aussi: Air Algérie: Plus de vols vers l’Algérie prochainement?

Le parlementaire a donné quelques exemples des prix des billets vendus par les compagnies aériennes étrangères notamment Tunisair, Air France, Vueling et ASL Airlines.

“Cela peut être considéré comme un crime économique parce que votre objectif est d’être commercial, et vous êtes censé être conscient de tout ce qui se passe sur le marché national, de préparer des solutions administratives et de marketing en temps de crise, de résoudre tous les problèmes de l’entreprise, plutôt que de faire attention à la vente de billets aux proches, et de laisser le reste des algériens en proie à des compagnies étrangères.” a dénoncé le sénateur.