Voyages vers le Canada: De nouvelles mesures annoncées

Le gouvernement canadien a annoncé, hier, de nouvelles mesures qui seront imposées aux frontières pour les voyageurs entrant au Canada.

À compter du 5 juillet, les voyageurs entièrement vaccinés contre le Covid19 qui sont autorisés à entrer au Canada ne seront plus soumis à la période de quarantaine obligatoire ni au test de dépistage de la COVID-19 au huitième jour suivant leur arrivée.

Les voyageurs entièrement vaccinés ne seront pas tenus de séjourner dans un hôtel autorisé par les autorités canadiennes, précise le gouvernement canadien dans un communiqué.

“On allège les mesures frontalières pour les voyageurs pleinement vaccinés qui sont autorisés à entrer au Canada. À compter du 5 juillet, si vous revenez au Canada et que vous êtes complètement vacciné – et que vous respectez d’autres exigences, comme les tests de dépistage avant votre arrivée et au moment de votre arrivée – vous n’aurez plus à vous mettre en quarantaine à la maison ou à séjourner dans un hôtel autorisé.” explique le premier ministre canadien sur sa page Facebook.

Les voyageurs doivent recevoir toutes les doses d’un vaccin autorisé par le gouvernement canadien et fournir les documents justificatifs attestant qu’ils ont été vaccinés. Ces documents doivent être en anglais ou en français ou une traduction certifiée conforme.

Vous aimerez aussi: Immigration au Canada: Un nouveau système mis en place

Pour bénéficier de ces nouvelles mesures prises par le gouvernement canadien, ces voyageurs vaccinés doivent tout de même satisfaire d’autres conditions. Ils doivent effectuer des tests avant leur voyage et à leur arrivée sur le territoire canadien, être asymptomatiques et posséder une copie papier ou numérique de leurs documents de vaccination et fournir des renseignements sur la COVID‑19 électroniquement par l’intermédiaire d’ArriveCAN avant leur arrivée au Canada.

En outre, ils sont tenus de présenter un plan de quarantaine approprié et être prêts à se soumettre à une période de quarantaine, “au cas où il serait déterminé à la frontière qu’ils ne remplissent pas toutes les conditions requises pour être exemptés de l’obligation de mise en quarantaine.”

” Le maintien des tests de dépistage permettra aux experts de la santé publique de continuer à surveiller les proportions de résultats positifs au dépistage de la COVID‑19 à la frontière, de surveiller les cas liés aux variants préoccupants et d’apporter d’autres modifications aux mesures frontalières au besoin.” explique le gouvernement canadien.