Vols d’Air Algérie: “Les capacités sont assez réduites”

Les agences d’Air Algérie en France ont été prises d’assaut, hier, à la veille de la reprise partielle des vols après plus de 14 mois de suspension.

“Je comprends parfaitement l’engouement de nos frères algériens. Il est vrai que pour l’instant, les capacités sont réduites.” a déclaré l’ambassadeur d’Algérie en France Mohamed Antar Daoud.

S’exprimant au micro de Canal Algérie, en marge d’une réunion de travail, Mohamed Antar Daoud, estime que “ce qui est important est qu’il y a une réouverture des frontières, aussi mince soit-elle.”

Cette décision de réouverture partielle des frontières, rappelle l’ambassadeur, prend en considération les mesures de protection et de précaution “pour que le taux de contamination n’augmente pas.”

Vous aimerez aussi: Billets d’Air Algérie et frais de confinement: Ce qu’il faut savoir

L’ambassadeur d’Algérie en France a insisté sur l’aspect graduel de cette réouverture des frontières algériennes, fermées depuis plus de 14 mois dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation de la pandémie de Covid19.

“Tout se fait étape par étape. Les service d’Air Algérie ont fort à faire, surtout que nous sommes à la veille de la saison estivale, que tout un chacun a sa priorité et son urgence pour partir en Algérie.” a dit le diplomate, dans une déclaration à Canal Algérie.

Mohamed Antar Daoud appelle à faire preuve de “compréhension, de sagesse et qu’on prenne aussi le temps de réfléchir sur ce que pourrait devenir prochaines étapes.”