Billets: La diaspora appelle à une révision des prix

La diaspora algérienne appelle à une “révision et un plafonnement” des prix des billets d’avion d’Air Algérie.

Dans un communiqué rendu public, ce dimanche 30 mai, un collectif regroupant plusieurs association d’algériens établis à l’étranger, a soulevé plusieurs questions relatives à la réouverture partielle des frontières aériennes et la reprise des vols d’Air Algérie à compter du 1er juin.

“Nous rejetons la grille tarifaire mentionnée dans le dernier communiqué d’Air Algérie et la considérons comme une punition car elle mette la diaspora dans l’incapacité de retourner en Algérie. Nous exigeons une révision et un plafonnement des prix afin qu’ils soient accessibles à tous les algériens de l’étranger.” lit-on dans ce communiqué.

Ce collectif a exprimé son “refus” des 5 destinations depuis et vers lesquelles des vols seront opérés et dénonce “le manque de clarté” dans le programme du reste du monde.

Vous aimerez aussi: Billets d’Air Algérie et frais de confinement: Ce qu’il faut savoir

La diaspora algérienne souhaite également pouvoir “réserver des vols sur des compagnies aériennes étrangères pour soulager la pression sur Air Algérie” et appelle la compagnie aérienne nationale à publier un “plan clair et détaillé” de ses vols jusqu’à la fin de l’année incluant d’autres destinations.

Les algériens établis à l’étranger ont également réagi aux frais de la quarantaine obligatoire, fixés à 41 000 DZD pour 5 jours demandant “l’annulation” de cette mesure pour les personnes vaccinées, ainsi que pour celles présentant un résultat PCR négatif.

Enfin, le collectif qui regroupe plusieurs associations d’algériens établis à l’étranger appelle les autorités à “accélérer l’ouverture des frontières terrestres et maritimes afin d’alléger la pression sur les frontières aériennes.”