Reprise des vols: Les mesures sanitaires qui seront imposées

Des mesures sanitaires seront imposées aux frontières en prévision de la reprise des vols à partir du début du mois de juin.

C’est ce qu’a annoncé, hier, le Pr Ryad Mahyaoui, Membre du comité scientifique chargé de la lutte et du suivi de la pandémie de Covid-19. Tous les voyageurs seront soumis à un à un protocole sanitaire stricte à leur arrivée en Algérie, a précisé le spécialiste.

Dans une interview accordée, hier, à la Chaine II de la Radio Algérienne, le membre du comité scientifique chargé de la lutte et du suivi de la pandémie de Covid-19 en Algérie a expliqué que le protocole de contrôle sanitaire sera “renforcé” pour les ressortissants de pays qui connaissent de “grandes difficultés épidémiologiques avec la propagation de variants agressifs”.

Ce protocole sera renforcé afin de protéger l’Algérie des nouvelles formes de la maladie, a t-il rassuré précisant “qu’il ne s’agit pas de stigmatiser tel ou tel pays.”

Vous aimerez aussi: Reprise des vols: Les aéroports seront dotés de laboratoires

Les voyageurs en provenance des pays où les variants se propagent à grande échelle devront présenter un test PCR négatif de moins de 36h et ils seront soumis à un nouveau test à leur arrivée à l’aéroport en Algérie. Ce test sera effectué “au frais du voyageur”, a t-il précisé. Ces voyageurs seront ensuite soumis à un isolement de 10 jours et effectueront encore un autre test PCR, a détaillé le Pr Mahyaoui.

Pour le spécialiste, ce protocole est “stricte” mais il est “nécessaire pour protéger le pays.” Le membre du comité scientifique chargé de la lutte et du suivi de la pandémie de Covid-19 a annoncé que les détails du protocole sanitaire pour les voyages au départ et à destination de l’Algérie “seront largement diffusés.”

Le Pr Ryad Mahyaoui a, par ailleurs, réagi à la réouverture partielles des frontières qui va “alléger la détresse” des nombreux algériens bloqués à l’étranger.

“L’ouverture sera progressive et il y a des cas prioritaires.» a t-il précisé en insistant sur la nécessiter de respecter ce protocole sanitaire “pour préserver cette ouverture”.