Réouverture des Frontières: “Nous devons encore patienter”

“Nous devons encore patienter” pour la réouverture des frontières de l’Algérie fermées depuis plus d’une année.

C’est ce qu’a indiqué, hier, le Dr Bekkat Berkani, membre du comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus COVID-19 en Algérie.

“Nous devons encore patienter jusqu’à ce que les choses s’améliorent dans les autres pays” a t-il déclaré au site Visa-Algerie.

Le spécialiste rappelle que la situation en Algérie est “plus ou moins stable”, ce qui n’est pas le cas en Europe notamment en France. C’est pourquoi il estime qu’en raison de la situation instable en Europe et en France, avec qui l’Algérie a le plus de vols, “nous avons tout intérêt à maintenir un statut quo.”

Vous aimerez aussi: Algérie: La fermeture des frontières a eu un “impact positif”

Les frontières aériennes, terrestres et maritimes de l’Algérie sont fermées depuis plus d’une année dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation de la pandémie de Covid19.

Pour le moment, les autorités n’ont fixé aucune date pour la réouverture des frontières et la reprise des vols internationaux et des dessertes maritimes.

L’ambassadeur d’Algérie en France Mohamed Antar Daoud a affirmé, dans un entretien accordé récemment à Canal Algérie, que cette décision de fermeture des frontières a eu un “impact positif”.

Pour lui, cette décision est “loin d’être une sanction” mais “c’est uniquement une protection” affirmant que grâce à la fermeture des frontières, l’Algérie est “un des rares pays au monde, avec la Chine, à avoir aujourd’hui un taux de contamination à deux chiffres.”