Algériens bloqués à Paris: Un sénateur interpelle le MAE

Le sénateur Abdelouaheb Bezaim a interpellé, ce dimanche, le ministre des affaires étrangères (MAE) au sujet des algériens bloqués à l’aéroport de Paris-CDG.

Le sénateur a indiqué, dans une lettre adressée au ministre des affaires étrangères Sabri Boukadoum, avoir reçu plusieurs message des ressortissants bloqués à l’aéroport Paris-CDG depuis presque un mois “sans que votre ministère n’intervienne pour les rapatrier.”

Il a rappelé que ces algériens “ont des droits garantis par la Constitution” et ils doivent être pris en charge. leur prise en charge est un devoir.”

Vous aimerez aussi: Algériens bloqués à Paris:Précisions de l’ambassade d’Algérie

“Il n’est pas logique de laisser nos enfants pendant 30 jours ou plus dans un aéroport…L’État doit les prendre en charge” écrit le sénateur.

“Quand allez-vous intervenir pour mettre fin à cette souffrance qui a trop duré? Ça me fait mal de voir des associations caritatives étrangères les aider…” a conclu le sénateur.

Dans un communiqué, publié le 18 mars, l’ambassade d’Algérie en France a précisé que ces personnes, bloqués depuis le 27 février au niveau de l’aéroport de Paris-CDG, ont été “saisies individuellement par l’agence d’Air Algérie à Londres les informant de l’annulation de leur billet Paris-Alger” suite à la détection en Algérie des cas du variant anglais.