Réouverture des frontières: L’appel d’un sénateur

Le sénateur Abdelouaheb Benzaim a lancé, hier, un appel pour la réouverture des frontières de l’Algérie, fermées depuis la mi-mars.

S’adressant au ministre de la santé, au cours d’une journée parlementaire sur le Covid19 organisée par le Conseil de la Nation, le sénateur a alerté sur la situation de la communauté algérienne établie à l’étranger et des ressortissants bloqués à l’étranger qui “souffrent depuis la fermeture des frontières.”

“Certains ont perdu des membres de leurs familles et n’ont pas pu assister à l’enterrement. Ne pensez-vous pas qu’il est temps de lever cette suspension (des vols réguliers?, Ndlr)” a t-il lancé au ministre de la santé Abderrahmane Benbouzid.

Le sénateur a rappelé que des vols quotidiens sont opérés au départ et à destination de l’Algérie. “Nous recevons presque 3000 passagers par jour, surtout en provenance des pays européens. J’ai même des collègues qui sont partis et sont revenus sans aucun problème.” a t-il indiqué.

Vous aimerez aussi: Réouverture des frontières: Les précisions du gouvernement

“Je sais que la décision est du Président de la République. Mais, celui-ci s’appuie sur le comité scientifique. Je souhaiterais qu’il y ai une explication scientifique et technique et non pas politique.” a ajouté Abdelouaheb Benzaim.

En réponse à la question du membre du Conseil de la Nation, le ministre de la santé a rappelé que la réouverture des frontières est une “décision souveraine.”

Le Pr Benbouzid a plaidé pour le maintien de la fermeture des frontières algériennes “puisque nous sommes dans une situation stable et une tendance baissière ( des contaminations, Ndlr).”

Pour lui, lors que le nombre des contaminations baissera pendant des semaines ou des mois, et qu’il n’y a plus de clusters, le comité scientifique pourrait suggérer (la réouverture des frontières, Ndlr) mais la décision “ne relève pas des prérogatives du ministère de la santé.”