Algérie: Envisager la reprise des vols réguliers “est un risque”

Envisager la reprise des vols réguliers internationaux représente “un risque,” estime le Dr Bekkat Berkani, membre de la cellule scientifique du ministère de la Santé.

“Envisager des vols réguliers est un risque qu’on fera courir à l’ensemble de la population” notamment en raison de la situation qui sévit actuellement en Europe avec cette troisième vague qui est “plus importante” que les précédentes, a-t-il affirmé, hier, dans un entretien accordé à Visa-Algerie.

Pour ce spécialiste, “une reprise des vols à l’international est pour le moment inenvisageable.”

Vous aimerez aussi: Réouverture des frontières: Les précisions d’un député

“Nous sommes en situation de stabilité, il faut la préserver.” a déclaré le Dr Bekkat Berkani.

Interrogé, par ailleurs, sur les vols de rapatriement, ce spécialiste estime qu’ils doivent se poursuivre car c’est une “nécessité absolue.”

“On n’a pas le droit de laisser nos concitoyens à l’extérieur.” a-t-il dit.

Le député Noreddine Belmeddah et le sénateur Abdelouahab Benzaim ont adressé, dimanche, une lettre au Président de la République Abdelmadjid Tebboune pour lui demander de “rouvrir les frontières aériennes, terrestres et maritimes” et “permettre aux algériens de rentrer dans leur pays sans conditions sauf le test PCR réalisé quelques heures avant le voyage…”