Algérie: Un député appelle à une “réouverture partielle” des frontières

Le député Noureddine Belmeddah a appelé à une “réouverture partielle” des frontières de l’Algérie, fermées depuis le 17 mars.

Dans une interview accordée, ce dimanche, au journal électronique TSA, le député représentant de la communauté nationale a indiqué comprendre toute mesure que les autorités pourraient prendre et que les membres de la communauté algérienne à l’étranger sont “disposés à l’appliquer”.

“Nous sommes conscients que la situation épidémiologique est encore dangereuse dans tous les pays du monde…Mais il y a certains Algériens qui doivent rentrer au pays.” a dit le député.

Vous aimerez aussi: Reprise des vols: Ce qu’a dit le porte parole d’Air Algérie

Le ministre de la santé Abderrahmane Benbouzid, qui s’exprimait jeudi soir dans une émission sur Canal Algérie, estime que le maintien des frontières algériennes fermées est une mesure “sage.”

“…Si vous permettez la réouverture des frontières, vous ne pourrez pas empêcher les déplacements, et vous ne pourrez pas tout contrôler.” a expliqué le ministre de la santé.

Pour le Pr Benbouzid, la réouverture des frontières ne peut être envisagée que “lorsque la situation sera améliorée aussi ailleurs, pas que chez nous.”