Le PDG d’Air Algérie s’exprime sur la reprise des vols

Le PDG de la compagnie aérienne nationale Air Algérie Bakhouche Alleche s’est exprimé, ce samedi, sur la réouverture des frontières et la reprise des vols qui sont suspendus depuis plus de 5 mois.

“Tout dépend de la décision des pouvoirs publics.” a affirmé le premier responsable de la compagnie aérienne nationale.

“Nous, on aimerait bien, mais il y a des impératifs de santé publique.” a expliqué M. Bakhouche Alleche précisant qu'”une fois que les pouvoirs publics décideront du déconfinement, on mettra en pratique ce que nous avons décidé.”

L’Algérie a décidé de fermer son espace aérien depuis la mi-mars dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation de la pandémie du Covid19. Le 28 juin dernier, le Président de la République a décidé de maintenir les frontières aériennes, terrestres et maritimes fermées jusqu’à la disparition de la pandémie.

La compagnie aérienne nationale n’attend donc plus que la décision des hautes autorités du pays pour reprendre ses vols.

Elle a annoncé, le 19 mai, qu’elle “se prépare à la reprise” en adoptant « un dispositif de protection sanitaire à tous les niveaux, avant et durant votre voyage. »

Air Algérie a affirmé avoir déployé tous ses efforts pour “assurer un voyage en toute sécurité dans le respect des recommandations sanitaires internationales, aussi bien lors de la préparation des vols, que pour les prestations offertes à l’agence, à l’aéroport.”

« Le jour de la reprise, tous les avions seront en état de marche. Toutes les mesures ont été prises pour que les avions soient prêts à voler dès qu’on nous dit que le déconfinement sera entamé dans deux ou trois jours » avait assuré Mohammed Charef, responsable exploitation et conseiller du PDG d’Air Algérie.

Vous aimerez aussi: Le Président Tebboune s’exprime sur la réouverture des liaisons aériennes et des frontières