L’ambassadrice d’Allemagne s’exprime sur le processus de demande de visa

L’ambassadrice d’Allemagne en Algérie Ulrike Maria Knotz s’est exprimé, lundi 03 août, sur le processus de demande de visa Schengen.

Dans un entretien accordé au journal Le Quotidien d’Oran, la diplomate allemande affirme que “d’un point de vue humain”, elle comprend “que de nombreux Algériens considèrent le processus de demande et de délivrance des visas complexe et se sentent parfois aussi personnellement frustrés.”

L’ambassadrice rappelle que la demande et la délivrance des visas sont régies par le code des visas de 2009. Elle explique que ce code, qui s’applique dans l’ensemble des pays de l’espace Schengen, “garantit des règles uniformes en matière de procédure de délivrance des visas à l’étranger.”

“Comme le code est basé sur un accord intergouvernemental de 26 pays il est extrêmement difficile de le changer et le durcissement dont vous parlez n’a pas eu lieu.” estime l’ambassadrice d’Allemagne en Algérie.

575 algériens expulsés d’Allemagne en 2019

Abordant, par ailleurs, la situation des algériens qui se trouvent illégalement en Allemagne, la diplomate allemande indique qu’en 2019, 575 ont été expulsés, 457 ont su se soustraire.

“Le défi consiste à rendre justice aux personnes qui ont réellement le droit à l’asile, à prévenir la migration irrégulière et à promouvoir la migration légale, par exemple aux fins de voyages d’affaires, de tourisme, d’études, de travail, de visites familiales, etc.” souligne l’ambassadrice qui estime que “cela n’est pas possible sans procédures administratives”

Vous aimerez aussi: Allemagne: Les voyageurs en provenance d’Algérie doivent se soumettre à une quarantaine