Europe: L’Algérie maintenue dans la liste des “pays sûrs”

L’Algérie a été maintenue dans la liste des “pays sûrs” établie par les pays membres de l’Union européenne, rapporte l’agence Reuters.

L’Algérie a été maintenue dans cette liste bien que certains pays pays, notamment la France, ont demandé son retrait en raison d’une augmentation des cas de COVID-19, rapporte la même source.

La plupart des pays membres de l’UE se sont opposés au retrait de l’Algérie, mais aussi du Maroc, de cette liste des “pays sûrs” car il estiment que le nombre de personnes contaminées est relativement faible.

Selon l’agence Reuters, qui cite un responsable de l’UE qui a assisté à la réunion, la France a décidé de prendre des mesures afin d’interdire l’entrée des ressortissants algériens sur le territoire française.

La France a déjà exclu l’Algérie de la liste des pays auxquels elle ouvrira ses frontières extérieures. « Les restrictions d’entrée sur le territoire français depuis une frontière extérieure à l’espace Schengen demeurent donc en vigueur s’agissant des personnes résidentes en Algérie. » avait annoncé, le 9 juillet, le consulat général de France à Alger.

Par ailleurs, les 27 pays membres de l’UE ont décidé, selon l’agence Reuters, de retirer la Serbie et Monténégro de cette liste de pays sûrs en raison de la propagation des infections.

Il faut rappeler que cette liste mise à jour, qui sera publiée dans les prochains jours, n’est qu’une recommandation et les pays membres de l’UE ne sont pas tenus d’appliquer tous ses dispositions.

La nouvelle liste mise à jour contiendrait donc les 13 pays suivants : Algérie, Australie, Canada, Chine, Géorgie, Japon, Maroc, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Corée du Sud, Thaïlande, Tunisie et Uruguay.

Vous aimerez aussi: Réouverture des frontières: La France exclut l’Algérie de la liste