Suspension du trafic aérien: Les pertes d’Air Algérie pourraient atteindre 89 mds DA

Les pertes d’Air Algérie, suite à la suspension du trafic aérien en raison de la propagation de la pandémie du coronavirus, pourraient atteindre 89 mds DA d’ici fin 2020, selon le porte parole de la compagnie aérienne nationale Amine Andaloussi.

La suspension du trafic aérien algérien depuis la mi-mars a déjà engendré pour Air Algérie des pertes de 38 milliards de DA sur le chiffre d’affaires des vols passagers, a indiqué le même responsable à l’APS.

Citant les prévisions des experts, le porte parole d’Air Algérie a indiqué que le retour au programme des vols de 2019, pour la compagnie aérienne nationale mais aussi pour les autres compagnies aériennes dans le monde, ne peut se faire avant l’année 2023 voire 2025.

Vous aimerez aussi: Transport aérien: Pas de reprise normale avant 2023

Quelque 17.620 vols d’Air Algérie ont été annulés, que ce soit pour les lignes intérieures ou extérieures, depuis la suspension du trafic aérien le 18 mars, à l’exception des vols cargo et les vols de rapatriement.

La compagnie aérienne nationale dispose encore de 65 milliards de DA de trésorerie, indique Amine Andaloussi, précisant qu'”en dépit de la crise, nous avons des charges incompressibles que nous devons honorer, à savoir la maintenance des avions, la location des sièges, les charges des fournisseurs et prestataires et évidemment les salaires”.

Vous aimerez aussi: Le porte parole d’Air Algérie s’exprime sur la reprise des vols