Les autorités déterminées à accompagner les professionnels du tourisme

Les autorités sont déterminées à accompagner les opérateurs économiques dont les professionnels du tourisme pour relancer activités commerciales après la levée du confinement.

C’est ce qu’a affirmé, hier, le ministre du tourisme, de l’artisanat et du travail familial, Hacène Mermouri dans une allocution prononcée lors des travaux du 63ème comité régional africain, organisée par l’organisation mondiale du tourisme, rapporte l’APS

Le ministre a indiqué que les autorités «ont assumé leurs responsabilités vis-à-vis de ces opérateurs et professionnels, à travers leur accompagnement afin de relancer leurs activités économique en prenant en charge la question d’octroi des crédits et l’allègement du recouvrement fiscal et para-fiscal, en préservant les emplois».

Le premier responsable du secteur a rappelé les rencontres de concertations tenues avec les représentants de ces opérateurs pour écouter leurs préoccupations et les accompagner pour trouver les solutions adéquates à leurs problèmes financiers difficiles en raison de l’arrêt de leurs activités commerciales.

Le directeur général du Tourisme au ministère du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail familial a affirmé, dimanche, que les propositions et les préoccupations soulevées par les professionnels du tourisme ont été prises en considération et transmises au Premier ministère qui a exprimé « son entière disposition » à y trouver des solutions idoines.

Le premier ministère avait instruit les structures financières à l’effet d’offrir toutes les facilitations nécessaires aux professionnels et opérateurs économiques, dont les agences de voyages affectées par le confinement imposé comme mesure de prévention contre la Covid-19.

Le Syndicat national des agences de tourisme et de voyages avait appelé les autorités à accompagner les agences de tourisme et de voyages au bord de la faillite, en honorant leurs engagements quant à la prise en charge des problèmes financiers auxquels elles sont confrontées.

Frappées de plein fouet par la pandémie de Covid-19, les agences de tourisme et de voyages ont subi d’énormes pertes.